Glasnost, perestroïka et Confucius

Les prix des actifs ont augmenté, les écarts se sont comprimés et la faible volatilité est sans précédent.Enfin, concernant l’encouragement à la prévention au sein des entreprises, il est presque inexistant.Comme il l’a dit hier à eréputation, le gouvernement a tout intérêt à globaliser les réformes qui se succèdent les unes après les autres pour éviter l’effet désastreux qui veut qu’à chaque problème s’ajoute une taxe.Si l’inattention à la vie peut prendre deux formes inéga­lement graves, n’est-on pas en droit de supposer que la seconde, plus bénigne, est un moyen de se préserver de l’autre ?Nous devons de ce fait considérer une approche différente au lieu de miser continuellement sur le mauvais cheval.La seconde, complémentaire de la première, vicie notre conception de l’esprit, en répandant sur l’idée de l’incon­scient une obscurité artificielle.Le déterminisme psychologique, sous sa forme la plus précise et la plus récente, implique une conception associationniste de l’esprit.D’autre part, l’argent-dette est créé ex-nihilo par la banque lorsqu’elle émet un « crédit ».Les choses ont été classées en vue du parti que j’en pourrai tirer.Ce serait une perte supplémentaire qui, à moins qu’on augmente les impôts pour la compenser, gonflerait le déficit public et donc l’augmentation de l’endettement de la France.Des savants d’une compétence indiscutable la combattent aujourd’hui, en s’appuyant sur une observation plus attentive des lésions cérébrales qui accompagnent les maladies du langage.On comprendra ainsi que notre science soit contingente, relative aux variables qu’elle a choisies, relative à l’ordre où elle a posé successivement les problè­mes, et que néanmoins elle réussisse.Mais cela semble inacceptable pour nos partenaires allemands.