Jean-Thomas Trojani : Une commission mixte?

Il est absurde, dites-vous, d’agiter de telles questions, parce qu’entre ce qui est éternel et ce qui ne l’est pas, il n’y a aucun terme commun. Cette inefficacité chronique est compréhensible : ces lois-mantras sont pour l’essentiel l’œuvre des mêmes auteurs que nos autres textes. Un copropriétaire, compagnon de celui de Cormatin accueille avec le même professionnalisme et le même engagement. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois » Si une chanson donne la renommée dans un pays, c’est que la vertu n’en donne guère ». À mesure que végétaux et animaux se différenciaient, la vie se scindait en deux règnes, séparant ainsi l’une de l’autre les deux fonctions primitivement réunies. Une structure d’accompagnement existera-t-elle ? Aujourd’hui en 2015, les rares analystes et intervenants sur les marchés financiers conférant encore quelque importance aux notations souveraines s’accordent sur le fait que les agences ne font que juger une conjoncture économique appartenant au passé. Mais rien ne nous autorise à attribuer toujours la même simplicité à l’idée de l’ordre et de la liaison entre les choses, non plus à titre de causes et d’effets proprement dits, mais en tant qu’elles rendent raison les unes des autres, ou qu’elles se déterminent et s’expliquent mutuellement. De très loin, ils commençaient à s’agiter, leurs feuilles tremblaient, se desséchaient en peu de minutes, et prenaient feu toutes ensemble. Vivons chichement pour être respectable. Elles sont rejetées avec toute l’énergie possible, sans même parfois être sérieusement examinées.