La grande diplomatie, sans nous

Comme la BCE doit impérativement trouver des moyens de répercuter sur l’Europe périphérique les très faibles coûts de financement du Nord et du cœur de l’Europe, elle devrait plutôt se lancer dans des acquisitions directes de Bons du Trésor des nations fragilisées, mais également d’obligations émises par les sociétés domiciliées dans ces pays.C’est ainsi que je sais, quand je sors de ma chambre, quelles sont les chambres que je vais traverser.Une analyse positive que Antonio Fiori, militant de longue date pour le partenariat renforcé avec le Sud -, partage et expose lui aussi dans son rapport.La nature se reflète donc dans l’esprit.Je laissai le commandement de mes trente hommes à un sous-officier, un certain Mulvaney, qui porte justement le nom d’un des héros de Kipling.Les détaillants qui ont jusque-là concentré leurs efforts sur les mères, doivent réviser leur stratégie de vente.Et c’est pourquoi la notion de causalité, bien que se rapprochant indéfiniment de celle d’identité, ne nous paraîtra jamais coïncider avec elle, à moins que nous n’apercevions clairement l’idée d’un mécanisme mathématique, ou qu’une métaphysique subtile ne vienne lever sur ce point des scrupules assez légitimes.La politique de compétitivité menée aujourd’hui conduira inévitablement à essouffler la demande, tandis que l’effet bénéfique sur les exportations sera soit limité, soit nul, si les pays concurrents font de même.En ce point est quelque chose de simple, d’infiniment simple, de si extraordinairement simple que le philosophe n’a jamais réussi à le dire.Un excès aussi ridicule que ceux dont nous sommes coutumiers.Conscience nulle et conscience annulée sont toutes deux égales à zéro ; mais le premier zéro exprime qu’il n’y a rien, le second qu’on a affaire à deux quantités égales et de sens contraire qui se compensent et se neutralisent.