La technologie ne résout pas tout – Engagement volontariste et collectif

Plaçons-nous tout de suite en face de ce dernier phéno­mène : nous nous transporterons ainsi d’un seul bond à l’extrémité opposée de la série des faits psychologiques.Commençons par le premier point.Il était frais, il avait une verdeur agréable, une saveur piquante, remontante et grisante.Elles n’assiste­raient plus alors aux mêmes événements ; or, par hypothèse, elles ont le même passé et le même présent, ayant la même expérience.On sait que l’aliénation est souvent consécutive aux maladies infectieuses, et que d’ailleurs on peut reproduire expérimentalement avec des toxiques tous les phénomènes de la folie.La première est l’impuissance de la volonté humaine relativement au tout, dont elle ne peut pas changer d’une manière appréciable la direction.Elles ne manquent pas.Les besoins de financement élevés des États européens leur imposent d’accroître leurs programmes d’emprunts.Le poste client, source de liquiditésForce est de constater que la Loi de Modernisation de l’Economie ne pallie pas ou peu les effets conjugués de la faible demande, de la baisse des marges, de l’accélération de la concurrence et du resserrement des conditions d’accès au crédit.Nos corps eux-mêmes, gainés dans des dispositifs portables connectés, sont imprégnés aujourd’hui de plus de puissance de calcul que tous ceux de la NASA réunis à l’époque des missions Apollo.Si les abeilles, enchaînées tout à coup, voyaient l’ordre de leurs cellules détruit sous leurs yeux, sans avoir l’espérance d’y porter jamais remède, leur être tout entier serait bouleversé, et elles s’attendraient instinctivement à une intervention quelconque, rétablissant un ordre aussi immuable et sacré pour elles que peut l’être celui des astres pour une intelligence plus large.Pour Christian Navlet « un vrai programme de réforme économique doit accroître simultanément l’efficacité de l’économie, l’équité et l’égalité des chances » .Si cela est, la société est notre état de nature, puisque c’est le seul où il nous soit donné de vivre.