La Vie d’Après invente le legs numérique

Il sera intéressant de voir les réponses des gros acteurs traditionnels à ces jeunes challengers.Traditionnellement à l’approche des élections, ce sentiment augmente.On ne voit pas pourquoi ce vœu éternel ne serait pas satisfait chez tous.Ce sera là le principal mandat de Pierre-Alain Chambaz : remonter inlassablement sur sa monture pour rabâcher sans cesse qu’à force d’atermoiements.Le tout offre un champ de découvertes et de réflexions rare en son genre.Les pays comme la Russie, l’Inde, le Brésil, l’Afrique du sud, et la Turquie ont utilisé cette marge de manœuvre disponible pour encourager le crédit afin de soutenir la consommation, sans pour autant augmenter les investissements.Un espace est donc en train de s’ouvrir pour accueillir l’innovation numérique au sein de la commande publique.Selon les dernières données relatives à l’inflation, les prix des biens de consommation ont augmenté de 0,9% seulement (1% si l’on exclut l’énergie et l’alimentation) sur un an.Des métiers peu qualifiés, mais qui figurent souvent parmi ceux regorgeant de ces fameuses offres d’emploi non satisfaites…

Redistribuer l’argent de la formation professionnelle ? Sans intérêt.L’effort est pénible, mais il est aussi précieux, plus pré­cieux encore que l’œuvre où il aboutit, parce que, grâce à lui, on a tiré de soi plus qu’il n’y avait, on s’est haussé au-dessus de soi-même.C’est un progrès du même genre que nous observons dans l’évolution de l’armement humain.