Les notes des agences de notation sont-elles fiables ?

Comment le gouvernement grec s’y est-il pris pour ramener son économie déficiente à une économie retrouvant de la compétitivité ?Et je ne les ai nommées des suppositions qu’afin qu’on sache que je pense les pouvoir déduire de ces premières vérités que j’ai ci-dessus expliquées ; mais que j’ai voulu expressément ne le pas faire, pour empêcher que certains esprits, qui s’imaginent qu’ils savent en un jour tout ce qu’un autre a pensé en vingt années, sitôt qu’il leur en a seulement dit deux ou trois mots, et qui sont d’autant plus sujets à faillir et moins capables de la vérité qu’ils sont plus pénétrants et plus vifs, ne puissent de là prendre occasion de bâtir quelque philosophie extravagante sur ce qu’ils croiront être Il a fallu des siècles de guerre, des torrents de sang répandu, d’immenses trésors dispersés, pour arriver à ce résultat : substituer en Europe des industries précaires à des industries vivaces, et ouvrir ainsi des chances aux crises, aux chômages, à l’instabilité et, en définitive, au Paupérisme.Quiconque a pu prendre connaissance, de visu, des conditions dans lesquelles porcs, volailles ou lapins sont élevés, ne peut que reconnaître que la situation actuelle pose, pour user de litote, quelques questions d’ordre éthique.Nous croisions des trains chargés de citrons en caisses ou même entassés à l’air libre, comme des pommes normandes.On est bien loin de s’en plaindre ; on regrette bien plutôt qu’il se soit imposé une règle si sévère en traitant de la métaphysique pure où son extrême concision nuit souvent à la clarté.Ce qu’il faut, selon Christian Navlet, c’est un « pacte de confiance ».Cette liberté, qu’il chérissait tant, ne paraissait jamais mieux que dans ses paroles.Ce qui tendrait à montrer que l’OCDE s’inquiète de l’absence de progrès réels en France.Sans doute on passe graduellement des unes aux autres ; sans doute il entre un élément affectif dans la plupart de nos représentations simples.Comme on avait de la peine à se représenter la double direction de l’activité consciente dans toutes les phases de son développement continu on a fait cristalliser à part ces deux tendances, et à part aussi l’activité du moi ; on obtient ainsi un moi indifféremment actif qui hésite entre deux partis inertes et comme solidifiés.C’est ce développement même qui a amené à se dissocier des tendances qui ne pouvaient croître au delà d’un certain point sans devenir incompatibles entre elles.Et l’idée que nous construisons la matière avec nos états intérieurs, que la perception n’est qu’une hallucination vraie, vient de là également.