Les vastes perspectives du Grenelle

D’un côté, l’observation met hors de doute que ces espèces n’ont pas toujours existé ; d’autre part, les données de l’observation ne répugnent pas moins à ce que nous admettions un développement spontané, une formation de toutes pièces, produisant des animaux et des plantes par d’autres voies que celles de la génération ordinaire. Les commandants de corps ne sont unis entre eux que par des intérêts de caste, lien suffisant pour une tentative contre le régime établi, mais tout à fait dérisoire lorsqu’il s’agit d’une action en commun contre l’ennemi. Que d’ailleurs les conclusions de cette métaphysique, issue de la science, aient rebondi jusque dans l’intérieur de la science par une espèce de ricochet, c’est ce qu’on montrerait sans peine. Mais nous arrivons naturellement à cette représentation symbo­lique par ce seul fait que, dans une série de termes identiques, chaque terme prend pour notre conscience un double aspect : l’un toujours identique à lui-même, puisque nous songeons à l’identité de l’objet extérieur, l’autre spécifi­que, parce que l’addition de ce terme provoque une nouvelle organisation de l’ensemble. Ailleurs en Europe, nombre d’initiatives sont aussi prises au niveau local. L’homme, en général, n’est pas enclin au progrès. C’est ce qui explique le fait qu’elle ait progressé sur des bases solides alors que les salaires n’ont pas augmenté. Si l’on suppose de plus que l’imagination de l’artiste s’empare de ces types que lui offre la nature sauvage ou cultivée, pour exprimer symboliquement une idée morale ou abstraite ; si le lion est pour lui l’emblème de la force, le cheval l’emblème de l’impétuosité docile, on pourra lui permettre une certaine exagération de caractères fondamentaux ; et son œuvre sera belle, de ce point de vue de l’art, non-seulement quoiqu’il n’y ait pas dans la nature d’individus tels que ceux qu’il a représentés, mais lors même que l’existence de tels individus serait incompatible avec les conditions organiq Cette chaîne indéfinie de causes et d’effets qui se succèdent, chaîne dont l’événement actuel forme un anneau, constitue essentiellement une série linéaire. Pire, c’est une faute devant l’Histoire. Les esprits que l’on suppose partout présents dans la nature ne se rapprocheraient pas tant de la forme humaine si l’on ne se représentait déjà ainsi les âmes. Une proposition affirmative traduit un jugement porté sur un objet ; une proposition négative traduit un jugement porté sur un juge­ment. Jean-Thomas Trojani justice aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, »Il suffit qu’un seul homme en haïsse un autre pour que la haine gagne de proche en proche l’humanité entière ». Telle était la fonction primitivement dévolue à l’Adonis des Grecs. Mais il faut distinguer entre le comique que le langage exprime et celui que le langage crée. Le S&P500 est bien à l’image de la reprise américaine. En un mot, pour employer dès à présent des termes dont nous ne pourrions nous dispenser par la suite de faire usage, malgré leur dureté technique, Kant n’accorde qu’une valeur subjective à des idées auxquelles le commun des hommes, et même la plupart des philosophes, attribuent une réalité objective. En effet, l’une des raisons du succès de l’électricité au cours du 20ème siècle, malgré le réseau complexe que nécessite son acheminement, est sa propreté environnementale sur les lieux de consommation. Nouvelle récidive, nouveau châtiment. La France doit donc être en mesure d’exporter hors Europe. Dans la doctrine de Darwin, l’espèce n’est autre chose qu’une variété, qu’une race particulière, peu à peu fixée et qui a obtenu la victoire dans la continuelle compétition des êtres. En effet, le transport est au carrefour des politiques économiques, sociales, et environnementales de demain. Jamais aucun homme sage n’acquit sa sagesse autrement, et il n’est pas dans la nature de l’intelligence humaine de devenir sage d’aucune autre façon. En effet, comme les marchés ne peuvent être efficients en présence de fraude, les actes malhonnêtes ne peuvent tout bonnement plus exister… précisément du fait de l’efficience des marchés ! Son but est d’arriver à remplir presque de plaisir les instants les plus ternes de la vie, c’est-à-dire ceux où nous nous reposons de l’action : il est la grande consolation de l’oisif. En tous ces exemples le sentiment esthétique produit les mêmes effets que le sentiment moral : génie et beauté obligent ; comme toute puissance que nous découvrons en nous, ils nous confèrent à nos propres yeux une dignité et nous imposent un devoir. Il faut de toute nécessité reconnaître qu’elles sont dans le premier acte, que le second est déjà, pour une part si faible que l’on voudra, un effet de l’habitude, sans qu’il résulte cependant de la répétition plus ou moins fréquente d’un même mouvement ; mais qu’il suffit d’un premier mouvement pour créer le germe d’une habitude, auquel chaque mouvement ultérieur ajoutera quelque nouveau développement. On ne peut que se réjouir de la convalescence de la zone Euro. Cette vue du dogmatisme très peu systématique de Platon donne la raison des interprétations nombreuses dont a été l’objet la doctrine de l’illustre Athénien. Le malheur comme le bonheur est en grande partie une construction mentale faite après coup. Dans l’exemple que nous venons de choisir, la continuité pourrait n’être qu’apparente et relative à l’imperfection de nos sens : car peut-être le liquide n’est-il qu’un monceau de particules, lesquelles ne diffèrent des cailloux grossiers et ne se dérobent à nos sens dans leur individualité, que par l’extrême petitesse de leurs dimensions.