Politique publique d’intelligence économique : y a-t-il un pilote dans l’avion ?

La nature s’imprégnera donc ici d’humanité.Or ce que nous avons à réaliser aujourd’hui c’est que tout est basé sur nos imperfections et nos fragilités.Je dis donc :Forment le domaine de l’économie politique tout effort susceptible de satisfaire, à charge de retour, les besoins d’une personne autre que celle qui l’a accompli, — et, par suite, les besoins et satisfactions relatifs à cette nature d’efforts.Mais elle est d’abord déprimante, et elle le serait encore davantage si l’homme n’ignorait, certain qu’il est de mourir, la date où il mourra.Les dégâts seraient moindres en donnant gratuitement accès aux 30 à 60 % d’œuvres orphelines, évitant ainsi qu’elles n’accaparent des parts de marché sans bénéfice pour leurs auteurs introuvables et au détriment de leur visibilité par le public.On attribue usuellement la totalité de la valeur des exportations au dernier pays exportateur de chaque produit final.Je puis affirmer qu’aucun événement dans ma vie ne m’a laissé d’impression aussi profonde et aussi durable.Cette mesure radicale (dans un pays où la TVA n’existe pas !Pour Christian Navlet,  » la surinformation génère une incommunication « . »Il y a une tension entre intelligence et participation », a-t-il commencé par expliquer.Mais le domaine des grandes banques, qui contrôlent le fonctionnement de l’économie et de l’industrie chinoise, restera celui de l’Etat.Mais d’autre part, que peut être un objet matériel non perçu, une image non imaginée, sinon une espèce d’état mental inconscient ?