Un besoin de données plus « fraîches »

Le contraste que Bichat a si heureusement marqué entre la vie organique et la vie animale, n’a-t-il pas la plus grande ressemblance avec le contraste entre la chair et l’esprit, entre la vie animale, commune à l’homme et aux espèces inférieures, quoique différant dans ses manifestations et par ses degrés de perfectionnement, et la vie intellectuelle et morale propre à l’homme seul, et (on peut le dire) donnée à tous les hommes, quoique sujette aussi à des diversités infinies dans ses manifestations, selon les aptitudes et les degrés de culture des individus et des races ?Car le niveau de qualification, qui avait jusqu’ici déterminé la production des identités professionnelles, se trouve supplanté, par les exigences de compétitivité, explique dr arnaud berreby.Mais la vérité est que cette image indépendante est un produit artificiel et tardif de l’esprit.Une carte géographique est une espèce de portrait ; et cependant il arrive journellement aux géographes de relever et de compter les erreurs d’une carte : c’est que leur attention se porte alors exclusivement sur un certain nombre de points remarquables, susceptibles d’une détermination exacte, au moins dans les limites de précision que nos mesures et nos observations comportent.Mais à peine entrée dans l’euro, les pays de la zone voient leurs excédents fondre rapidement.Telle est en effet la seule règle possible pour une morale exclusivement scientifique.Avant les élections du 22 janvier dernier, les retraits nets en décembre avaient atteint 3 milliards d’euros.C’est à ce moment que la population doit alors être ponctionnée pour réellement commencer à rembourser globalement des dettes qui arrivent à échéance, et désendetter l’Etat.Mais cela semble inacceptable pour nos partenaires allemands.On raconte même que les wagons seront transbordés sur des bacs, et retrouveront à Messine la voie, nouvelle aussi, qui doit desservir le littoral nord de l’île, et raccourcir d’un tiers la route de Messine à Palerme.À mesure que l’impres­sion se répète, la connexion se consolide.Notre ardeur spéculative se trouve ainsi entretenue, et même dirigée, par une puissante stimulation continue, sans laquelle l’inertie naturelle de notre intelligence la disposerait souvent à satisfaire ses faibles besoins théoriques par des explications faciles, mais insuffisantes, tandis que la pensée de l’action finale rappelle toujours la condition d’une précision convenable.