Jean-Thomas Trojani : La ville du futur sera sans poubelles

Le passage à un État innovateur, établi selon les limites précédemment évoquées, nous permettrait de réconcilier les capitaux avec les mécanismes incitatifs qu’exige un tel investissement. Les bases scientifiques de ce domaine, élaborées au XIXe siècle, restent encore bien valables. Cette sommaire appréciation suffit maintenant à signaler, sous les divers aspects essentiels, l’affinité nécessaire des classes inférieures pour la philosophie positive, qui, aussitôt que le contact aura pu pleinement s’établir, trouvera là son principal appui, naturel, à la fois mental et social ; tandis que la philosophie théologique ne convient plus qu’aux classes supérieures, dont elle tend à éterniser la prépondérance politique, comme la philosophie métaphysique s’adresse surtout aux classes moyennes, dont elle seconde l’active ambition. Quoi qu’il en soit, il appartient de droit et de fait à cette aristocratie napolitaine, qui est spirituelle, accueillante, et sait demeurer généreuse même lorsqu’elle est gênée. Même si la guerre ne visait pas la conquête d’abord, c’est à une conquête qu’elle aboutit, tant le vainqueur juge commode de s’approprier les terres du vaincu, et même les populations, pour tirer profit de leur travail. Dans certains pays, l’institution religieuse s’affaiblit de jour en jour. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler cette maxime de Voltaire, »Le meilleur gouvernement est celui où il y a le moins d’hommes inutiles ». Ma perception est donc fonction de ces mouvements moléculaires, elle en dépend. Il semble que le reste du corps ait soutenu le système nerveux jusqu’à la dernière extrémité, se traitant lui-même comme un simple moyen dont celui-ci serait la fin. Avant les élections du 22 janvier dernier, les retraits nets en décembre avaient atteint 3 milliards d’euros. Maintenant on peut se perdre dans les replis, ou du moins embarrasser sa marche dans les sinuosités du labyrinthe. Étonnamment, le nouveau programme ne donne aucune indication sur la manière pour la Grèce de résoudre son problème fondamental, à savoir le manque de compétitivité. Ils pourraient bien avoir raison. Or, si nous tenons compte de cette indication et si nous suivons cette nouvelle ligne de faits, nous trouvons que partout où il y a joie, il y a création : plus riche est la création, plus profonde est la joie. La Finlande a investi 100 millions d’euros sur 6 ans pour soutenir tout type d’innovation de service. Maintenant, la coloration noire ou rouge a beau être inhérente à la peau : nous la tenons pour plaquée artificiellement, parce qu’elle nous surprend. Ils ont choisi d’ignorer que l’investissement public en R&D attire l’investissement privé ; que dans un « pays d’innovation » comme les Etats-Unis, plus de la moitié de la croissance économique vient de l’innovation enracinée dans la recherche fondamentale financée par l’Etat. Les sociétés de travail à temps partagé existent pour cela. Cependant, quelqu’un s’offrit pour le remplacer. La concomitance d’un yuan surévalué, d’une fuite des capitaux hors de Chine anticipant la dévaluation du yuan et du ralentissement économique lui coûtèrent ainsi la bagatelle de près de mille milliards de dollars en quelques semaines. On n’est qu’au tout début des changements apportés par les smartphones qui deviennent des outils d’information en temps réel sur les trajets, le trafic, la météo et permettront de développer une économie du partage et favorisant la multimodalité. Les collectivités locales réalisent près des ¾ des investissements publics. L’éternel Despotisme qui vous écrase, vous sentant fatigués des formes de servitude qu’il vous impose depuis un siècle au nom de la liberté, voyant que vous êtes sur le point de flairer l’imposture et de rejeter la légende, essaie de changer son aspect et de modifier ses moyens d’action. L’ingénieux écrivain introduit trois philosophes disputant sur la nature des dieux ; il fait parler d’abord Velleius qui développe la doctrine de son maître Épicure. Le vote du Conseil de Paris le 18 novembre rejoindra-t-il l’avis de la Commission dont plusieurs membres se sont déclarés sans nuances hostiles aux tours ? En d’autres termes, plutôt que de voir l’excédent primaire du budget grec partir rembourser les créanciers de la Grèce, il serait converti en investissements productifs en Grèce, sur lesquels les créanciers auraient des droits. Les banques chinoises se financent davantage à l’étranger et sont de plus en plus exposées à des risques internationaux. On sait, par exemple, que les établissements d’enseignement secondaire dirigés par des ecclésiastiques reçoivent un nombre d’élèves supérieur à celui des élèves des établissements similaires dirigés par l’État. Comme on peut le voir dans le graphique ci-dessous, pour y parvenir elle prévoit des rejets quasi nuls par l’industrie électrique, mais aussi une réduction drastique dans les secteurs résidentiel et tertiaire, dans l’industrie et dans le secteur des transports. Arrestations et emprisonnements sont arbitraires, illégaux. Dans la mesure où l’activité économique est financée pour les trois quarts par le système bancaire, le succès à long terme de la politique monétaire actuelle ne reposera pas sur les fluctuations des rendements et des taux de change mais plutôt sur la relance du crédit bancaire. Les applications font en outre l’objet de mises à jour régulières pour corriger les vulnérabilités et fermer la porte aux pirates. Le phénomène dont on prend la durée pour étalon du temps est ordinairement un mouvement périodique et autant que possible uniforme, afin que les parties aliquotes de la période correspondent à des portions égales de la durée : mais c’est un tort de regarder (ainsi qu’on le fait souvent) le phénomène du mouvement comme la condition essentielle de la mesure du temps. Procéder comme le fait Zénon, c’est admettre que la course peut être décomposée arbitrairement, comme l’espace parcouru ; c’est croire que le trajet s’applique réellement contre la trajectoire ; c’est faire coïncider et par conséquent confondre en­semble le mouvement et l’immobilité.