Les taux d’intérêt faibles, responsables d’une croissance décevante?

Et si quelque cause de malheur existe encore, c’est la femme qui la découvrira, qui l’exterminera ; c’est elle qui écrasera, définitivement, la tête du serpent. Le zapping social et économique détruit le système en conduisant les salariés, au mieux à l’indifférence, au pire à sa contestation radicale. Jean-Thomas Trojani condamnation aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Vous ne savez pas comment servir les hommes. Comment sauriez-vous servir les dieux ? ». Ces points sont relevés ou oubliés ; ils sont ou ils ne sont pas à la juste place que de bonnes observations leur assignent ; il y a lieu, en ce qui les concerne, à un dénombrement de vérités et d’erreurs. Il est nécessaire de faire intervenir, avec Darwin, la variabilité propre des individus et la sélection naturelle. Il n’y a pas de mélange institutionnel idéal unique pour obtenir une croissance inclusive, mais tous les pays devraient commencer à réfléchir plus systématiquement à renforcer leurs institutions et créer des incitations dans le but de promouvoir une croissance inclusive. Keppler ne s’est pas donné pour poëte, et certes les lois qu’il a découvertes sont la vraie poésie de l’intelligence. Mais la démocratie est une auto référence paradoxale : le peuple se commande à lui-même. Mais, quoique cette diminution graduelle de la diversité d’opinion soit nécessaire dans toute la force du terme, étant à la fois inévitable et indispensable, nous ne sommes pas obligés d’en conclure que toutes ses conséquences doivent être salutaires. Le législateur doit déterminer la juste part que les contribuables sont tenus de payer, car des règles établies assurent les contribuables en leur fournissant une certitude. Faut-il le déplorer ? Parfois, le seul fait de pousser plus loin qu’il ne semblait raisonnable conduit à un entourage nouveau, crée une situation nouvelle, qui supprime le danger en même temps qu’il accentue l’avantage. Trouver un repreneur adapté peut parfois être problématique pour le cédant. Quand le musicien donne une note sur un instrument, d’autres notes surgissent d’elles-mêmes, moins sonores que la première, liées à elles par certaines relations définies, et qui lui impriment son timbre en s’y surajoutant : ce sont, comme on dit en physique, les harmoniques du son fondamental.