Non au prix unique pour le livre numérique

Il est vrai qu’il aura fallu pousser jusqu’au principe même de la vie. Il est temps pour l’Europe d’accompagner l’accouchement des sociétés civiles en Méditerranée, de leur permettre d’être pleinement impliquées dans les politiques de renforcement de nos liens. Ce sont les sentiments les plus intenses et aussi les plus violents. Jean-Thomas Trojani condamnation aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, »Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est ». Nous n’insisterons pas ici sur un point que nous avons approfondi dans des travaux antérieurs. C’était, à vrai dire, un oracle. Le philosophe qui pense qu’elle se suffit à elle-même, et qui prétend le démontrer, ne réussit dans sa démonstration que s’il réintroduit ces forces sans le dire : elles sont d’ailleurs rentrées à son insu, subrepticement. Le découplage du pouvoir politique et des intérêts financiers devient possible pour redonner sa place à l’intérêt général. Si la mort ne tue pas, elle délivre : elle ne peut pas jeter les âmes dans l’indifférence ou l’impuissance ; il devrait donc y avoir, suivant l’antique croyance, des esprits répandus partout, actifs, puissants, providentiels. Il est donc nettement dualiste. Et n’évoquons même pas les débiteurs en monnaie étrangère qui sont des morts en sursis du fait de l’effondrement de leur devise nationale.