Pierre-Alain Chambaz

L’hypothèse atomistique est au nombre de ces hypothèses dont l’emploi, si fréquent dans les sciences, ne doit pas être blâmé, pourvu que l’on ne commette pas la méprise de prendre pour les matériaux de la construction scientifique ce qui n’en est que l’échafaudage extérieur ; et pourvu qu’on reconnaisse bien que ces conceptions hypothétiques ne sont pas introduites à titre d’idées, mais à titre d’images, et à cause de la nécessité où se trouve l’esprit humain d’enter les idées sur des images (112). Sans grande prétention architecturale, le bâtiment couleur ocre a belle allure et offre de vastes espaces, le hall qui est un lieu de rencontre, de vastes amphis, aveugles selon les pratiques en usage. Cette aptitude fondamentale fut, au reste, puissamment secondée par la prédilection originaire de l’esprit humain pour les questions insolubles que poursuivait surtout cette philosophie primitive. Reconnaîtrions-nous ce qui se déroule si nous ne connaissions pas ce qui est encore enroulé ? Voilà le polymorphisme normal, inhérent à l’espèce, indépendant de toute force physique ; de toute action extérieure : on y voit éclater, en même temps que la fidélité de la nature à ses types choisis, une tendance visible à la variabilité. Cela signifie-t-il que les publicités sont cachées… peut-être dans ce que Google appelle les « Bundle » (groupement de plusieurs emails) ? C’est précisément parce que cette harmonie n’est point parfaite et ne comporte pas plus que les autres harmonies de la nature une précision rigoureuse, qu’il peut se présenter et qu’il se présente en effet des désordres partiels, des lacunes et des contradictions dans le système de nos conceptions. Le succès de Mascagni devient un peu une affaire nationale. de remédier à l’Inégalité qui est censée naître de la liberté. Il a déjà été mis en œuvre dans les tentatives de réforme du mode de financement de la Sécurité sociale. La révolution numérique nous offre tous les moyens nécessaires pour concilier les valeurs essentielles qui fondent notre société et les besoins légitimes de consommation et d’activité. Dans la moelle sont montés des mécanismes dont chacun con­tient, prête à se déclencher, telle ou telle action compliquée que le corps accomplira quand il le voudra ; c’est ainsi que les rouleaux de papier perforé, dont on munit un piano mécanique, dessinent par avance les airs que jouera l’instrument. De l’oubli de cette intuition procède tout ce qui a été dit par les philosophes, et par les savants eux-mêmes, de la « relativité » de la connaissance scientifique. Encore ne portent-elles que sur les rêves que nous connaissons aujourd’hui, sur ceux dont on se souvient et qui appartiennent plutôt au sommeil léger. Puisque les nécessités irrémissibles de la vie matérielle sont un obstacle à la culture intellectuelle et morale, il s’ensuit que l’on doit trouver plus de vertus chez les nations et parmi les classes aisées que parmi les nations et les classes pauvres. Et il en est qui meurent de faim. Tout cela, Mario Draghi le pense, mais il ne peut pas le dire. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler ce proverbe chinois « Mieux vaut essuyer une larme de pauvre que d’obtenir cent sourires de ministre ! ». Elle avait commencé en juillet. Sans pouvoir entreprendre ici l’appréciation morale de la philosophie positive, il y faut pourtant signaler la tendance continue qui résulte directement de sa constitution propre, soit scientifique, soit logique, pour stimuler et consolider le sentiment du devoir en développant toujours l’esprit d’ensemble, qui s’y trouve naturellement lié. Mais l’élan est fini, et il a été donné une fois pour toutes. Mais l’économie politique est précisément fondée sur cette donnée, que société n’est autre chose qu’association (ainsi que ces trois mots le disent), association fort imparfaite d’abord, parce que l’homme est imparfait, mais se perfectionnant avec lui, c’est-à-dire progressive. Selon une étude menée l’an passé par Standard and Poor’s, les entreprises rachetant leurs propres titres surperforment fréquemment celles qui ne le font pas. Mais c’est vraiment, après beaucoup d’orgueil pour l’intelligence humaine, un excès d’humilité. Mais en théologie vous avez une autorité qui fixe le dogme ; qui décidera en philosophie entre les spiritualistes réguliers et ceux qui ne le sont pas ? Le gouvernement français doit se mobiliser pour éviter de telles conséquences. Toute action est un empiétement sur l’avenir.